Situation actuelle de l’évaluation du genou

Les cliniciens fondent leur diagnostic sur des observations, des tests manuels,imagerie médicale et antécédents du patient. Cependant, ces évaluations statiques sont généralement effectuées alors que le genou n’est pas en état de mise en charge. Comme les symptômes se manifestent principalement lorsque le genou est en mouvement, il est difficile de comprendre l’origine du problème.

La contribution de l’imagerie médicale est limitée

L’imagerie médicale est principalement utilisée pour confirmer les impressions du diagnostic du clinicien; Cependant, les conclusions radiographiques ne correspondent pas bien aux symptômes du patient. De plus, ils ne fournissent pas d’informations permettant aux médecins de personnaliser le plan de traitement pour s’attaquer aux causes des symptômes.

Besoin d’aide pour la prise de décision thérapeutique

Face aux limitations cliniques actuelles, les praticiens insistent sur la nécessité de nouveaux outils pour aider à orienter le plan de traitement. Ils deviennent essentiels pour une meilleure gestion des patients et un meilleur suivi.

Les comités cliniques recommandent d’intégrer une évaluation cinématique (kinétique?) du genou fonctionnel

En raison de l’influence des modifications biomécaniques sur l’évolution de l’arthrose, le type et le degré d’anomalie doivent être inclus dans la définition de l’arthrose car ils peuvent influer sur les résultats du traitement.

La biomécanique et la cinématique contribuent au développement de l’arthrose précoce à la suite d’une lésion articulaire ou d’une chirurgie et doivent être évaluées.

Des publications scientifiques cliniques soulignent la nécessité d’évaluer et de traiter la fonction de l’articulation du genou

Une mécanique articulaire défectueuse est souvent la cause sous-jacente du développement et de la progression de pathologies, telles que l’arthrose du genou.

Besoin de comprendre les adaptations et les impacts d’une blessure sur la mécanique des articulations afin de mettre en place un traitement personnalisé.

Besoin d’une mesure clinique objective pour quantifier de manière adéquate la fonction articulaire.

Une plus grande attention thérapeutique sur le rôle important des facteurs mécaniques dans l’étiopatholgénèse de l’arthrose est nécessaire si nous voulons trouver des moyens de réduire l’impact de cette maladie sur la santé publique.

Nécessité de produireune évaluation valide et précise pendant la phase de traitement.